A la découverte du Siège Asie de Terres Karens : Mae Sot City.

Il est 6h22 quand l’hôtesse dans son tailleur pas du tout taillé à sa taille vous tapote sur l’épaule avec un grand sourire pour vous réveiller. Elle vous invite à descendre du bus. Ce réveil vous l’avez déjà vécu lorsque vous aviez 5 ans. A la fin d’un voyage de nuit familial en voiture, on vous arrache votre doudou et votre sommeil, vous grommelez, on vous dit que le voyage est fini mais vous en voulez à toute la terre(s) (Karens) entière.

Vous sortez donc du bus et vous êtes agréablement surpris par la douceur du temps, loin de l’humidité de Bangkok quitté 9 heures auparavant. Vous êtes enfin arrivé à la gare de bus de Mae Sot avec ses moto-taxis, ses Sangtheo, ses pubs Pepsi et ses odeurs de poissons. Une fois votre sac sorti de la soute vous prenez un taxi-moto qui vous amène au 184 Intharakheeree Road. Il vous dépose devant un petit portail en bois après avoir traversé la ville et croisé 15 chiens errants, 3 temples bouddhistes, 7 magasins de massage, 2 thaïlandaises en pyjama et 17 moines en train de mendier leur nourriture pour la journée.

Vous poussez le portail et continuez tout droit sur 25 mètres pour tomber sur une magnifique petite maison en bois sur pilotis de 30 m² ; (roulements de tambour) vous voici enfin arriver devant le « Terres Karens Asian Head Office » !! Vous ne cachez pas votre joie et un grand sourire illumine votre visage de volontaire MEP heureux et radieux et crasseux aussi.

A l’intérieur, l’ancien couple gérant de l’exercice 2011-2012 a vraiment fait un super boulot, tout est parfaitement agencé. Dans une seule et même pièce on trouve un « espace réception » avec une table basse de 50 cm², deux sofas (coussin en fait), portrait du roi, de JP2 ; un « espace bureau » avec ordinateur, imprimante, pot à crayons et clés USB et enfin un « espace stock » avec une armoire de tissus pleine à craquer.  On trouve également dans la maison une chambre et une salle de bains ; bref le grand luxe pour une belle mission.

C’est dans cet environnement que le PDG-volontaire travaille pour l’association. Au programme : gestion des comptes, analyse financière des cours du tissu, gestion des stocks de lés, enregistrement des commandes, création de nouveaux supports de com, marketing vestimentaire, réceptions des produits et envoi à Bangkok et en France. En définitive, cette maison est une vraie plateforme pour la gestion de la production et pour l’envoi.

Si vous voulez devenir le prochain PDG de Terres Karens Asie, inscrivez-vous rapidement sur : http://volontariat.mepasie.org/.

François-Xavier Lot, PDG de Terres Karens Asie

2 Comments

  1. Boutin Nicolas
    16 octobre 2012

    Très cher Fravier, magnifique petit article!

    Reply
  2. Deux belges à Mae Sot, à la découverte de la coopérative de tissus Terres Karens | Terres Karens - Le blog !
    18 mars 2013

    […] sur le terrain représentée par Foulques Le Tarnec, Thibault et Adélaïde Asselot ainsi que par François-Xavier Lot, voici enfin deux belges pour reprendre la gestion de la coopérative de tissus de Mae Woei […]

    Reply

Leave a Reply