Esprit Karen et Terres Karens sont des mots qui vont très bien ensemble …

Posted by on Déc 4, 2017 in Esprit Karen, Thaïlande | No Comments

Dix. Voici le nombre de bougies soufflées par Esprit Karen cette année. Dix ans que cette association basée à Bangkok aide les villages karens de Tha Song Yang, région du nord-ouest de la Thaïlande. Mais qui est Esprit Karen ?

Tout est né lors d’une rencontre autour du tissage traditionnel karen. En effet, quand les femmes karens ne sont pas à la rizière, nombre d’entre elles tissent, et ce depuis des générations. C’est sur ce savoir-faire unique que les fondatrices de l’association ont décidé de miser. Afin de le valoriser et de le faire connaître à Bangkok, elles ont fondé Esprit Karen. Depuis, des rencontres régulières sont organisées entre les villages et l’équipe d’EK : au fil des ans, de jolis liens se tissent. Il suffit de voir les visages des couturières et des tisserandes de la Coopérative de Maewe qui s’éclairent à l’évocation de celles qu’elles appellent les « Madame de Bangkok ». Philimoh, responsable de la Coopérative, évoque avec émotion leur voyage à Bangkok, entièrement organisé et pris en charge par l’équipe d’EK : une toute première pour ces femmes karens qui, pour la plupart, n’ont jamais quitté leur village !

Cette activité a permis de créer progressivement une économie nouvelle pour les tisserandes et génère souvent un revenu supplémentaire (et nécessaire) dans les foyers. De plus, grâce aux fonds levés par les produits que dessinent, font réaliser et vendent les dames d’Esprit Karen, de nombreux projets de développement sont financés dans la montagne. Le dernier en date : l’éclairage des 58 familles vivant à Maesapao, grâce à l’installation de lampes munies de petits panneaux solaires.

Esprit Karen travaille maintenant main dans la main avec Terres Karens autour de la mission. En effet, une même vision nous rassemble : assurer un revenu aux tisserandes et à leur famille, faire vivre un artisanat, aider les villages dans leurs projets de développement.

Leave a Reply