L’atelier de Maewe s’illumine !

 

Depuis deux mois, l’atelier de couture de Maewe a de l’électricité. Il est difficile de comprendre et de percevoir tous les profonds changements que cela entraîne pour nous qui n’avons jamais vécu au rythme du soleil.

Pour l’atelier, cette nouveauté apporte avec elle de nouvelles perspectives et probablement un développement accru de l’activité. Fini les fastidieux fers à charbon pour repasser des mètres de tissu, les fers électriques les ont tout de suite remplacés, permettant de gagner du temps sur une action à peu de valeur ajoutée. Les machines à coudre à pédale vont sans doute disparaître progressivement elles aussi pour laisser place aux machines électriques qui permettent de travailler plus rapidement, plus précisément et de manière moins fatigante. Plus de capacité et de technique vont également permettre d’ouvrir de nouvelles perspectives pour Terres Karens avec des produits encore plus réussis.

Mais l’électricité n’est pas uniquement utilisée dans un but de rentabilité, d’efficacité et de profitabilité. Cet atelier est avant tout celui des couturières, un lieu où elles passent du temps, un espace riche en échanges et partage, un lieu habité. C’est pourquoi, depuis quelques semaines, il n’est plus rare d’y entendre les derniers tubes du pays repris en cœur par toutes dans une atmosphère joyeusement studieuse.

Ce projet a vu le jour grâce au soutien de la fondation EDF qui a généreusement procuré Hommes, compétences et matériels pour une installation solide qui perdurera au fil des ans. Un grand merci à la fondation EDF et à ses représentants qui ont bien voulu nous rencontrer et mener à bien ce projet. Merci à eux pour leurs soutien indéfectible.

 

 

Leave a Reply