#GivingTree – Préparation de Noël dans la montagne.

Posted by on Juil 31, 2017 in Evénements, Terres Karens, Volontaires | No Comments

— par Florian, coordinateur Thaïlande des projets de Terres Karens —

Porté par Terres Karens, Giving Tree est un projet de solidarité qui permet depuis 2015, aux enfants les plus pauvres du nord de la Thaïlande de recevoir grâce à la générosité de particuliers un cadeau personnalisé pendant les fêtes de Noël. Après la réussite de l’édition 2016 qui a vu rayonner plus de 400 sourires d’enfants au mois de décembre, c’est avec plein d’enthousiasme que le projet est reconduit cette année, en ce début du mois de juin, quelques semaines seulement après la rentrée scolaire officielle en Thaïlande.

L’aventure commence depuis la ville de Mae Sot par le seul moyen de transport en commun de la région, le songthaew, un genre de pick up aménagé avec deux bancs qui se font face à l’arrière. Direction le nord, par la fameuse route 105 qui longe la frontière birmane, pour une tournée de plusieurs jours dans la jungle des montagnes Karens à la rencontre de la population locale. La route se poursuit en moto, on quitte la 105 pour s’engouffrer sur des kilomètres de pistes en terre, étape inévitable pour atteindre les villages isolés. La saison des pluies a démarré depuis quelques jours déjà et la progression qui mélange boue et fortes pentes s’avère souvent longue et délicate, mais toujours fantastique de par les paysages de montagnes qui la compose.

En fonction des villages, la rencontre avec les enfants se fait directement à l’école ou chez l’habitant qui accueille dans sa maison typique sur pilotis de bois tous les petits du village, le temps de mon échange avec chacun d’entre eux. Prénom, âge, classe, préférence de couleur, choix du cadeau,… le court interrogatoire se poursuit par l’incontournable photo de profil par laquelle se dévoile souvent un petit trait de la personnalité de chaque enfant, entre fou rire incontrôlable ou pose assumée pour les plus grands, et regard craintif ou sourire figé pour les plus petits. La séance se termine par un très touchant « wai » de la part de l’enfant, geste respectueux de salutation qui laisse transparaître leur joie et leur reconnaissance. Notre présence parmi eux semble alors prendre véritablement tout son sens.

 

Je quitte chaque village en laissant derrière moi des petites bouilles souriantes et des yeux qui brillent, une motivation supplémentaire pour mener à bien l’étape suivante du projet : concrétiser nos promesses de parrainage. Et cette année nous espérons toucher encore plus d’enfants que la saison précédente. Déjà neuf villages visités. La tâche s’annonce à la fois relevée et passionnante !

 

Florian a fini sa mission au mois de juin, laissant la place à Cyprien ! Merci Florian ! Bienvenue Cyprien !

 





Leave a Reply