Maesaï : le reportage

Après notre petit teaser : voici Maesaï, le reportage !

Commençons par le début : pourquoi partir à Maesaï ? Pourquoi en effet, quand on sait que l’équipe de Terres Karens Thaïlande est basée dans la région de Maesot et que Maesaï se trouve au Triangle d’Or (cet endroit où, les pieds posés sur le sol thaïlandais, nous pouvons contempler la Birmanie et le Laos) à plus de 12h de bus ?

Car nous avons décidé de visiter le Holy Family Catholic Center : voilà 6 ans que Terres Karens travaille avec ce centre, un atelier de couture qui nous permet de créer certains de vos « must-have », comme le sac Possemoh ou la pochette Bledja ! En fondant l’association, les volontaires Alexis et Marion découvrent cette école de couture pour jeunes femmes.  Un centre situé dans cette région frontalière à la géographie particulière, au cœur des rencontres de nombreuses ethnies minoritaires, qui est destiné essentiellement à la minorité Akha venant de Birmanie et implantée en Thaïlande. Sa vocation est simple : leur permettre d’apprendre un métier tout en conservant leur artisanat traditionnel, afin de s’insérer dans un pays de plus en plus moderne. Notre mission est la même tout comme l’esprit du centre semblable à celui de Terres Karens.

Et comment parler du centre de Maesaï sans parler de sa directrice, Piinoy ! Bras droit des pères de Betharram, fondateurs du centre, cette thaïlandaise dynamique au grand (très grand) cœur semble de pas avoir une minute à elle : entre la gestion des commandes, des fournisseurs, son temps passé avec ses chères couturières, Piinoy est partout. Ce qui ne l’empêche pas de toujours s’asseoir, même pour une demi-heure avec vous, de vous offrir son sourire et de vous parler, les yeux soudain pétillants, de sa vision de la mission.

Une rencontre fructueuse avec les couturières et leur directrice, qui a permis l’émergence d’une nouvelle collection pour le printemps : des couleurs acidulées et un kit de baroudeur au programme !

Mais nous vous laissons découvrir les coulisses de notre « aventure » Maesaï en photos.

Leave a Reply