Organisation sociale et politique 3/3

Posted by on Déc 15, 2015 in Culture karen | No Comments

Structuration des communautés

Relations des communautés karens entre elles

Les différents villages entretiennent entre eux des relations d’autant plus cordiales que c’est à l’occasion des fêtes ou des cérémonies religieuses que les plus jeunes se rencontrent, et peuvent trouver des homologues qu’ils sont susceptibles d’épouser. Les mariages intra-villages étant minoritaires, il s’établit des relations nombreuses entre les villages d’une même région. On s’invite à l’occasion de fêtes ou de chasses, et les relations sont généralement bonnes.

Quand elles sont mauvaises, on ne s’invite plus et les apparences sont préservées.

Les différents villages se connaissent bien. À l’origine, toutes les caractéristiques de caractère et la provenance des karens sont inscrites sur les motifs des habits traditionnels. Ces motifs ou la manière dont les femmes portent la coiffe traditionnelle sont propres à chaque communauté villageoise, aussi chacun sait d’où vient son interlocuteur et à quel groupe il appartient.

IMG_3414

Relations entre les karens et les thaïs

Les relations entre les karens et les thaïs sont encore l’héritage de la politique nationaliste de Rama V au début du XXème siècle. Les karens sont encore considérés par la plupart des thaïs ou des chinois comme un peuple inférieur, et ce sentiment conditionne les relations qu’ils peuvent entretenir lors de leurs confrontations économiques ou administratives. Un thaï ou un chinois aura toujours le dernier mot.

Aujourd’hui, une distinction importante commence à se creuser entre les karens partis à la ville et ceux qui sont restés dans les villages de la montagne ou y sont revenus. Ces derniers sont plus attachés aux valeurs traditionnelles et éprouvent l’importance de les préserver d’une assimilation préjudiciable pour leur culture et leurs références identitaires.

Cependant, contrairement à leurs cousins birmans, les karens thaïlandais ne revendiquent pas de pouvoir politique, aussi aucune structure ne vient représenter administrativement l’ethnie que des organisations non gouvernementales, présentes le plus souvent dans les camps. Les relations sont rarement explicitement conflictuelles.

 

Terres Karens – Tous droits réservés.Ne pas citer ou utiliser sans la permission écrite de l’association.





Leave a Reply