Arrivée de Florian à Maetowo

Florian est arrivé lundi dans le village de Maetowo, dans un foyer de collégiens issus des villages de montagnes, nouveau “siège” de Terres Karens en Thaïlande. Il nous livre ses premières impressions :

“Après 4 heures de route depuis Mae Sot à l’arrière d’un pick up à braver la fraîcheur du matin, me voilà enfin arrivé à ma destination finale, celle du début de mon aventure Karen: Maetowo, petit village de quelques centaines d’habitants mélangés entre Thaïs et Karens.
Deux sœurs Karens, un volontaire sur place, Sébastien, et le Père Alain, m’accueillent avec le sourire pour me présenter les lieux, la salle de repas en plein air, la petite chapelle à l’étage, et les internats où sont accueillis en pension, une dizaine de garçons et une vingtaine de filles. Je prends le temps de découvrir ma petite chambre et le nouveau mode de vie qui va avec. Et là après quelques jours passés dans la frénésie de Bangkok, le choc est rude. Pas de connexion internet au centre, pas un Thaïlandais qui parle français ou anglais, une chambre où cohabitent geckos et moustiques, avec une douche froide au sceau juxtaposée, une nuit noire et silencieuse dès 18h, des transports lents qui nous font sentir bien loin de tout, ça change !
Les premières impressions et la fatigue du voyage sont vite dernière moi, et deux jours me suffisent à me mettre en forme pour commencer à me plonger à fond dans la mission, et à très vite m’habituer à mon nouveau décor, à modifier mon regard sur ce qui m’entoure, et à gommer petit à petit les quelques angoisses du début.
Florian - Volontaire à Maetowo
La rivière est splendide, les villageois sont très accueillants, l’entente avec Sébastien est solidaire et bienveillante, les enfants mettent beaucoup de joie dans la maison, il y a tout ce qu’il faut (ou presque) dans les commerces à proximité… et il me reste encore beaucoup de richesses à découvrir je n’en doute pas ! L’aventure ne fait que commencer…”





Leave a Reply